TRANSMISSION # 33

Les affaires reprennent pour les transmetteurs du plat pays.

Vos critiques préférés se retrouvent pour un trente-troisième épisode. 33 oui, mais pas question d’aller chez le docteur, puisque le meilleur remède à la mélancolie (et à la grippe qui ne tardera plus) sera toujours de découvrir un nouveau film.

Après les pérégrinations estivales et les cabrioles à la plage, l’équipe continue -avec beaucoup de plaisir- de décortiquer les films qui ont fait la pluie et le beau temps au dernier festival de Cannes. Après avoir unanimement chanté les louanges du neuvième film de Quentin Tarantino, ils s’attaquent à la dernière palme d’or : Parasite du coréen Bong Joon-Ho. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que rarement un film aura autant fait l’unanimité autour de notre table ronde.

Si il est objectivement difficile de ne pas être conquis par ce film, deux autres viennent compléter le programme permettant aux amateurs de castagne d’y trouver leur compte : Ad Astra, dernier long-métrage de l’américain James Gray et Trois jours une vie du français Nicolas Boukhrief.

Trois auteurs, trois continents et autant d’occasions de débattre, de discuter, de s’écharper dans les règles. Rassurez-vous, aucun coup n’a été porté sous la ceinture, si ce n’est peut-être celle de Charles Berling, comédien dans le denier film cité.

Qu’à cela ne tienne, nous lui souhaitons à lui autant qu’à vous un merveilleux automne cinéphile, en espérant que la fin d’année soit aussi riche et rebondissante, aussi surprenante et aussi singulière que la dernière palme d’or.

Bonne écoute à toutes et tous.

Twitter Facebook Instagram Spotify PodCloud iTunes Youtube

00:00 : Intro
O4:15 : Parasite de Bong Joon-Ho
19:54 : Ad Astra de James Gray
38:19 : Trois jours et une vie de Nicolas Boukhrief
48:40 : Conseils 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *