En 1980, Paul Verhoeven déclenchait le scandale dans sa Hollande natale avec Spetters, chronique réaliste des adolescents de Rotterdam. Etude de moeurs caustique et frénétique, le long métrage, cru et cruel, vaudra à Paul Verhoeven de violentes critiques. Près de quarante ans plus tard, nous profitons de sa ressortie chez BQHL Editions, pour nous replonger dans le film, point d’orgue de la première partie de carrière du « hollandais violent ». L’occasion de parler motos, coupes de cheveux et frites bataves. 

Bonne écoute

L’équipe de Transmission

Twitter – Facebook – Instagram – Spotify – PodCloud – iTunes – Youtube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Abonnez-vous à la newsletter

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Suivez-NOUS sur Twitter