TRANSMISSION # 38

Auditrices et auditeurs cinéphiles,

L’heure est grave. Les transmetteurs sont irréconciliables. Par deux fois ce constat est fait lors de cet épisode 39, avant que dans la dernière longueur, une prétendue armistice laisse un goût de poussière en bouche, en tous cas pour ceux qui l’auront mordue. Toi, auditrice, auditeur, qui nous écoute et nous lit, pourras-tu déterminer qui se sort gagnant de la lutte fratricide qui nous oppose sur le deuxième film du programme, pourtant le chant d’amour élégiaque de Terrence Malick l’un des réalisateurs les plus clivants du cinéma contemporain, parvenant même à fissurer nos rangs d’ordinaire si serrés ?

Blague à part, Transmission et son équipe défendent un idéal artistique de mieux en mieux défini, un cinéma aussi satisfaisant en terme de spectacle qu’exigeant dans sa confection et dans la singularité de sa vision personnelle (pour citer Bong Joon-Ho citant Martin Scorsese « Ce qu’il y a de plus personnel est aussi ce qu’il y a de plus original »). De cette quête d’absolu cinématographique, des auteurs souvent nous rassemblent, et nous n’éprouvons que rarement des désaccords lorsque vient l’heure d’établir le programme mensuel. Par conséquent, nos débats sont souvent trop peu spectaculaires, tant nous nous accordons pour adorer ou abhorrer.

Si la tendance actuelle est d’aller vers le plus instantané, le moins spécialisé, le plus pré-mâché, Transmission emprunte le chemin opposé. À notre table, peu de clashes, pas de jugements à l’emporte-pièce, le débat de fond et d’idées sera toujours privilégié à la formule qui claque. Utilisant l’autre côté du spectre que nous offre le web, notre émission n’a pas pour vocation de rassembler, mais elle est clairement adressée à un public d’initiés. Point de gloire au bout du chemin, mais au mieux un peu de passation, de contamination, de fièvre, pour que le Cinéma compte et fasse débat, encore et toujours (des débats que nous vous invitons d’ailleurs à poursuivre dans les espaces de discussion ci-dessous).

Dans le (long) épisode d’aujourd’hui quelques films de leur temps et beaucoup de vertige : Clint Eastwood et Le Cas Richard Jewell, Une Vie cachée de Terrence Malick, Uncut Gems de Joshua et Benny Safdie et enfin Les Enfants du temps de Makoto Shinkaï.

Bonne écoute à toutes et à tous !

Twitter Facebook Instagram Spotify PodCloud iTunes Youtube

00:00 : Intro
O4:18 : Le Cas Richard Jewell de Clint Eastwood
26:25 : Une Vie cachée de Terrence Malick
45:35 : Uncut Gems de Joshua et Benny Safdie
01:03:40 : Les Enfants du temps de Makoto Shinkaï
01:16:25 : Conseils 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *