POINT LIMITE

Enfermés dans nos appartements Bruxellois, nous affrontons nos névroses cinématographiques avec ce film de confinés où les personnages, depuis écrans et bureaux, cherchent à sauver le monde de la catastrophe. Pourquoi Point Limite de Sidney Lumet (1964) et ses magnifiques images en noir et blanc résonnent-elles encore aujourd’hui ? Transmission tente de répondre à la question.

Bonne écoute.

Retrouvez-nous sur vos réseaux préférés:

Twitter – Facebook – Instagram – Spotify – PodCloud – iTunes – Youtube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Abonnez-vous à la newsletter

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Suivez-NOUS sur Twitter